Réunion structuration de Wexample

24 octobre 2017
Carole

Lundi 30 octobre

Il existe plein de systèmes d’organisation distribués, des colossaux qui ont fait leur preuves concrètes, sur des projet critiques. Wexample se doit, à minima, de les étudier et de choisir un mixte des plus appropriés à sa propre histoire.

Voici quelques exemple :

Ils tournent toujours autour de projet technos qui respectent avant les libertés fondamentales. Ils existent depuis des décennies, sans jamais avoir pu être ébranlés par le rouleau compresseur des organisation privatives de nos libertés. C’est pour ça que toutes ces initiatives sont intimement liées à la création du Net d’origine (fagocité aujourd’hui avec le «capitalisme de plateforme»). Aujourd’hui, Wexample souhaite trouver son identité et affirmer ses valeurs face à un monde en pleine transition. Simple et efficace,  la seule protection qui vaille, les premiers principes sont : on ne force personne, les règles sont simples, c’est de là que se constituera une dynamique solideSi nous sommes attentifs à la nature de l’autre et ouverts, forcément qu’il y aura toujours de l’idée (et de bonnes idées, toujours du sang neuf). Encore heureux que RMS se soit contenté d’énoncer nos 4 libertés fondamentales face au numérique: le reste à suivi tout seul car sous ce paradigme, l’homme pouvait se développer sans contrainte (et surtout sans RMS: rui n’a pas développé tous les logiciels libres à lui tout seul).

Et c’est le premier défi à relever pour le groupuscule Wexample.

J’ajouterai que tout ça est idéologique: oui, même à travers de la techno nous menons un combat politique. Tout ça n’étant qu’«au service de». Demain, ce ne sera plus PHP, ni Symfony, ni je ne sais quel autre Javascript (en 1981, il n’y avait pas tout ça, mais une seul idéologie: libérer l’homme).

Quant aux «risques» de se voir détrôner la place en livrant nos sources et en étant transparents, pour moi c’est un faux problème (j’entends déjà les problèmes de propriété intellectuelle qui se profilent lorsque nous serons face à l’argent). Quand tu es bon, tu es bon: personne ne pourra nous l’enlever. Et nous aurons toujours de l’avance. Et la concurrence sera toujours à la traîne, et c’est vers nous que les clients se tourneront.

Dernier mot là-dessus: je dois vous avouer, à tous, que ce n’est pas «le Web» qui me lie à chacun de vous, mais les liens tissés lors du MMM Fest. En réalité, depuis cette rencontre, je ne crois plus au Web tel qu’il existe aujourd’hui mais à ça: https://activisme.fr/cypherpunk/manifesto.html

Et en fait, de là part ma nouvelle vision des applications de demain, celles sur lesquelles Wexample va travailler, de par la sensibilité de ses membres. Des applications bâties sur un nouveau type de techno qui reflètent le mieux nos liens sociaux.

ET c’est là que la Piratebox intervient…

C’est là que la Brique aussi s’est révélée.

Et à y regarder de plus près tous nos clients en ont besoin. C’est à dire que tous nos clients ont un réseau social qu’ils veulent valoriser, alors:

  1. si demain nous leur donnons un moyen technique de s’approprier (rien qu’à eux) leurs liens de pair à pair (ceux qu’ils tissent avec leurs communautés),
  2.  à travers ce paradigme, ils demanderont à ce qu’on leur développe que des «applications sur mesure», propres à ce qu’ils sont,
  3. si les membres de Wexample s’approprient (et clarifient) ce nouveau paradigme, c’est une avance d’approche face au défi de la transition qui est devant nous.

Jean-Martial NDOUTOUME NFENGONE

Pour poursuivre la démonstration, rendez-vous lundi à 10H00 bâtiment Rapine aux GV
Carole Lavocat

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *